Avant de choisir votre opérateur de téléphonie mobile, évaluez clairement vos besoins. Votre portefeuille sera très sollicité si vous utilisez beaucoup votre portable. Si vous utilisez votre téléphone pour le travail, choisissez impérativement une offre compatible avec tous les services prévus et d’actualités et surtout, ne payez pas des services qui ne vous serviront que très rarement. Comment choisir alors le meilleur opérateur mobile ?

La couverture réseau

Avec plus de cinquante millions d’abonnés, le marché de la téléphonie mobile touche plus de 70 % de la population française. Si vous n’êtes pas l’un de ces heureux possesseurs de téléphone haute gamme, qu’à cela ne tienne, des offres promotionnelles alléchantes fusent de tous les côtés. Il faut cependant étudier de près la couverture réseau offert par l’opérateur avant de s’engager à une offre.

Actuellement, la plupart des opérateurs mobiles utilisent le réseau 4G (LTE), 4G+, H+ et parfois 3G+. Le réseau 4G est plus dense et est exploité par la majorité des groupes de téléphonie telle que les mobiles La Poste. Il vous impose d’utiliser un portable de type Smartphone d’une puissance de 10 watts, et permet la transmission de données de l’ordre de 300 Mb/s (SMS, MMS, vidéo, photos, e-book, appel et vidéo-conférence). Le réseau GPRS permet d’utiliser des téléphones moins puissants (2 watts), permet de transmettre et recevoir des appels et SMS, mais très difficiles de se connecter à Internet. Tous deux sont complémentaires. La principale différence entre ces deux systèmes est leur champ d’utilisation. Le nouveau réseau, la 4G commence à s’imposer sur tout le territoire. Tandis que le réseau GPRS et EDGE s’atténuent de jour en jour. Dans les deux cas, le téléphone fonctionne grâce à une carte SIM fonctionnant en 3G ou 4G ou selon les paramétrages de l’opérateur.

L’offre proposée

Les différentes offres mobiles varient d’un opérateur à un autre. Il existe des offres en prépayé ou en abonnement. Mais, avant de choisir votre forfait, faites le point sur le temps de communication dont vous allez avoir besoin. La poste mobile, par exemple, commercialise une carte SIM qui permet d’utiliser un téléphone portable sans avoir à payer un abonnement. Ainsi, vous pouvez effectuer 30 minutes d’appel, voire plus. La carte peut se recharger chez l’opérateur grâce à une gamme de recharges disponibles dans les bureaux de tabac, les points de vente de téléphonie ou les sites web en ligne.

Pour l’abonnement, chaque opérateur propose des forfaits d’appel à partir de trente minutes. Ensuite, la gamme s’élargit avec les forfaits nationaux et internationaux, de même que les forfaits pour les particuliers et les entreprises. En-dehors des forfaits, des multitudes de services sont facturés aux clients tels que le coût des appels pendant les heures pleines, les week-ends et entre les numéros familles. Ensuite, il faut faire attention à ne pas dépasser le temps qui vous est alloué, car au-delà de cette durée, les appels vous seront facturés au prix fort. Par contre, soyez vigilants, car l’addition peut être lourde si vous avez sélectionné un forfait trop faible. Enfin, renseignez-vous également sur les frais de mise en service. Tous les opérateurs offrent une prime de bienvenue, soit sous forme d’appel, de SMS, de crédit de connexion ou tout un service. Elle couvre généralement ces frais de mise en service.

Les autres offres mobiles

Aujourd’hui, l’utilisation d’un téléphone portable, d’une tablette ou d’un Smartphone est en pleine évolution. Vous pouvez connecter un téléphone à Internet, regarder des émissions TV en direct, des films en streaming ou effectuer des paiements en ligne. Par exemple, avec l’offre internet la poste, il devient donc possible de travailler dans votre voiture, même à plusieurs kilomètres de distance de votre bureau. La dernière évolution marquante est la possibilité de téléphoner en voiture avec l’utilitaire Bluetooth connecté à un kit mains libres.

Pour recevoir ou envoyer des mails, pas besoin d’équipement supplémentaire, tous les opérateurs le proposent. En revanche, pour relever le courrier électronique de votre boîte professionnelle ou surfer sur le Web depuis votre téléphone, vous pouvez y accéder en utilisant le service WAP. En plus, les opérateurs offrent des services qui permettent de connaître sa position bancaire, de consulter des offres de voyages, de consulter des messages sur les réseaux sociaux ou de faire des ventes en ligne. Et c’est plus facile d’y accéder avec un appareil compatible, du genre téléphone intelligent. À l’étranger, les options des opérateurs varient selon les pays, le réseau couvert et le protocole d’accord conclut entre leurs homologues. Pour un abonnement mensuel, les abonnés peuvent bénéficier de 3 à 6 heures de communication en France et la possibilité de téléphoner dans toute l’Europe (hors-forfait) ou avec un peu de réduction. Et pour utiliser son portable à l’international, les utilisateurs peuvent demander le service « roaming », avec option de paiement des appels entrants et sortants. En plus, les utilisateurs doivent convertir leur numéro au format international, incluant l’indicatif pays.

Certains services sont gratuits

Comparez également les services gratuits qui vous sont proposés. Le réseau des anciens opérateurs offre la possibilité d’interroger un répondeur, de filtrer les appels, de recevoir des SMS, des MMS, et d’accéder à certains services gratuitement. La poste mobile propose des informations diverses : en composant un numéro, vous accédez aux derniers flashs des journaux, des renseignements sur le trafic routier, l’horoscope ou la météo. Le service des abonnés vous permet de consulter des conseillers qui répondent toutes les questions concernant votre abonnement.

Tous les opérateurs proposent aussi un service gratuit de suivi de votre consommation d’unités. En composant un numéro court (à trois chiffres), vous êtes automatiquement identifié et informé du nombre de minutes restantes sur votre forfait. Cette information est réactualisée toutes les vingt-quatre heures. Les conditions de facturation sont différentes. Le service client applique un système de facturation à la seconde, avec un minimum d’une minute. Par exemple, une minute et douze secondes de communication débitera votre compte de cette durée exacte, alors que la concurrence vous comptabilisera deux minutes.